Actu

Comment fonctionne une machine à sous de casino ?

27views

La technologie des machines à sous a évolué au fil des ans. La version mécanique, appelée « bobines », a presque disparu au profit des machines à sous contrôlées par ordinateur.

Le jeu reste le même : le joueur tire sur le levier ou clique sur un bouton pour déclencher la rotation des bobines (généralement entre trois et cinq rouleaux) qui comportent une série de symboles. Le joueur gagne si une combinaison de symboles (ou de symboles identiques) est créée sur une ou plusieurs lignes de paiement.

A lire également : Quel est le premier jeu ?

Dans cet article, nous découvrirons ce qui déclenche la rotation des bobines dans les machines à sous modernes, ainsi que dans les anciennes machines à sous. Nous verrons également ce qui détermine les probabilités des machines à sous et les différentes variantes de machines à sous.

Mécanisme à fente

La machine à sous classique fonctionne grâce à un combinaison complexe de leviers, d’encoches et de ressorts. L’élément central est l’arbre qui supporte les rouleaux. Cet arbre est relié à un levier qui entraîne la machine à sous. Un système de freinage est prévu pour arrêter les rouleaux, et un capteur communique la position des rouleaux au système de paiement. Un détecteur de pièces ou de jetons vous permet de déverrouiller le levier.

Lire également : Comment ranger sa chambre très rapidement ?

Nous présentons une version simplifiée d’une machine à sous mécanique à trois rouleaux sur un axe central. L’axe central supporte également trois disques crantés qui sont reliés aux trois rouleaux. Un deuxième axe en dessous de l’axe central est composé de butées et d’un poussoir, une pièce métallique composée de trois aubes. Les palettes du poussoir sont alignées de manière à pouvoir pousser les encoches sur les disques. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article original qui propose également une animation de la machine à sous.

À partir du point du Le point de vue du joueur, c’est beaucoup plus simple : le joueur place une pièce dans la fente, tire le levier et les bobines commencent à tourner. Il s’arrête à un moment donné, puis le bénéfice diminue si il y en a encore une.

Ces machines à sous mécaniques ont été remplacées par des machines électriques fonctionnant selon le même principe. Dans une machine électrique, les rouleaux sont entraînés par des moteurs et les butées sont généralement activées par des solénoïdes, mais il s’agit essentiellement du même principe. Dans les deux cas, une fois les bobines arrêtées, la machine doit déterminer le gain.

Détermination du bénéfice

Il existe des dizaines de façons de déterminer les gains, dont la plus simple consiste à mesurer la profondeur de l’encoche sur les disques de la bobine. Par conséquent, l’encoche attribuée au pot est plus profonde que l’autre encoche. Il existe d’autres systèmes, tels que la présence d’une série de contacts métalliques sur les rouleaux, ou utiliser des cellules photoélectriques qui génèrent un courant en fonction de son exposition à la lumière.

Pour plus d’informations, consultez cet article en anglais : http://entertainment.howstuffworks.com/slot-machine2.htm.

Machines à sous contrôlées par ordinateur

La plupart des machines à sous aujourd’hui sont conçues pour donner l’impression d’être des modèles mécaniques, mais elles sont en fait gérées par ordinateur. L’ordinateur utilise des moteurs pour faire tourner les rouleaux et les arrêter à un certain point. Un générateur de nombres aléatoires (GNA) garantit qu’il y a une probabilité égale à chaque tirage de gagner le jackpot. Les systèmes contrôlés par ordinateur ont rendu les machines à sous beaucoup plus adaptables. Par exemple, les joueurs peuvent désormais utiliser l’argent directement sur leur compte au lieu de déposer des jetons à chaque victoire. Ils peuvent également suivre plus facilement vos gains et pertes.

À quoi servent les lumières tricolores des machines à sous ?

La lumière jaune, activée par le joueur, permet d’appeler un assistant de casino. Le voyant rouge indique que la machine est hors service, tandis que le voyant vert indique que la machine nécessite un paiement manuel.

Comment les créneaux sont-ils vérifiés ?

les entrées, les entrées, les sorties, le taux de redistribution, les paiements manuels et le nombre de coups joués sont comptés à l’aide de « compteurs » qui enregistrent toutes ces données régulièrement collectées par les agents du ministère de l’Intérieur.